Ma publication :

Page d'accueil

 

 

Saisir un nouveau commentaire        Envoyer cette page à un ami       

Le 02/06/2012     Publication n° : 01AR35

 

Sausheim, quand l'installation du stade de foot en gazon synthétique pénalise celle des courts de tennis ! 
L'ouverture d'esprit à Sausheim...  
Autres points sur la ville de Sausheim.

Certains se sont posés la question de mon implication dans l'affaire qui va suivre et du rôle que je dois ou non avoir, n'étant pas résident à Sausheim. A ceux là, je réponds que je suis d'abord citoyen français et qu'à ce titre j'ai le droit de dire et de diffuser ce que je pense en restant dans le cadre de la loi. Je suis par ailleurs citoyen d'Alsace et du Haut-Rhin où je paie mes impôts. J'ajouterai enfin que le subventionnement et les participations de l'Etat vont aussi vers les communes, j'y contribue donc indirectement. Je pense que ces raisons sont suffisantes pour que je m'autorise à dénoncer et montrer du doigt les dépenses inutiles et les aberrations de nos systèmes politiques et administratifs. Je crois que cette mise au point est utile et nécessaire pour ceux qui s'imaginent tous seuls dans leurs décisions parfois illogiques et absurdes.
Mais en quoi mes remarques dérangent-elles, en supposant que je ne sois pas habilité à les faire ?  Ce serait donc juste pour dire "celui-là, il n'a rien à dire ici" ? La bonne réponse ne serait-elle pas de trouver plutôt la solution ?

Je veux encore préciser ici que je suis membre du Tennis Club de Sausheim et que je ne suis pas dans le rôle du comité de ce club, j'agis ici en tant que simple citoyen responsable et indépendant, j'agis ici hors club, je laisse ainsi à ce dernier les mains libres pour agir ou ne pas agir. Je considère en effet que le Club à les mains liées et ne peut pas intervenir comme il se doit à cause des subventions communales. J'ai déjà dénoncé les méthodes politiques, le subventionnement (ce n'est pas particulier à Sausheim) qui donne plein pouvoir aux 'politiques' et ne permet ainsi plus aux associations de s'exprimer librement, de s'opposer aux décisions publiques. Je considère que les communes doivent mettre à disposition des installations en état et que les associations doivent s'occuper du reste, c'est à dire de la gestion de l'association elle-même, sans ingérence des élus. Il serait navrant d'apprendre que le club est pénalisé d'une manière ou d'une autre par mes actions indépendantes et libres.

Je n'ai bien entendu aucune remarque sur le Club de Foot, mes propos sont seulement 'municipaux', faut-il le préciser ? Je connais d'ailleurs certains de ces membres.

Dernières infos du 10/09/2012 - J'ai demandé une entrevue avec M. BUX Maire de Sausheim pour trouver un arrangement, il a refusé tout rendez-vous avec moi. Certes c'est son droit, mais on peut se poser la question du dialogue qu'un homme public devrait avoir avec ses concitoyens ou d'autres et notamment en pareil cas. Mais j'ai sans doute commis un grave crime de lèse-majesté en publiant un article sur Internet. Je rappelle que tous les préalables ont été faits avant cette publication. Mais quand on se sent au-dessus des autres et des règles élémentaires, il faut assumer ses actes et surtout en connaître aussi les conséquences, c'est à dire le jugement du public et peut-être un jour celui de l'électeur.  

Le Tennis Club de Sausheim ne saurait être tenu responsable de mes actions, il ne devrait donc pas subir les éventuelles représailles des élus de la commune (perte ou diminution de subventions etc...), ce qui serait totalement scandaleux et ridicule, de plus cela pourrait représenter une pression à mon égard.

En ce qui me concerne, je ne permettrais aucune pression directe ou indirecte sur ma personne car cela pourrait s'appeler alors, de l'entrave à la liberté d'expression.
 

 

Info du 27/09/2012 - Le magazine alsacien HEB'DI publiera très prochainement un article sur ces questions. Ce magazine est en vente dans tous les commerces de tabacs presse de la région et dignes de ce nom mais aussi chez Carrefour Mulhouse ou d'autres points de vente.

Vous y découvrirez d'autres sujets très intéressants !

Voici leur site Internet : www.hebdi.com

 

 


  Sausheim

Le stade de foot en gazon synthétique et l'accès aux courts de tennis

Les dépenses publiques concernant le nouveau stade en gazon synthétique de la rue des Grains à Sausheim a atteint la somme de 1,23M€ dont 420 000 € alloués par le Conseil Général du Haut-Rhin (CG 68). On peut imaginer compte tenu du niveau de la dépense aux frais du contribuable, que la réalisation soit exemplaire à tous niveaux. Malheureusement ce ne fut pas le cas, sans doute par manque de réflexion, de rigueur et de lucidité. Je rappelle que le CG 68 vient d'augmenter pour 2012 de 8,5 % les taxes foncières départementales.

Ce stade a été clôturé et le nouveau grillage ainsi que les portes d'accès au stade sont venus prolonger le grillage des courts de tennis adjacents.
Jusque là, rien d'anormal, sauf que la porte et l'allée d'accès au court de tennis en terre battue n° 2 n'est plus accessible. Certains ont sans doute imaginé que cette installation n'est pas nécessaire ! Pourtant elle permettait l'accès au court en cas d'occupation du court n° 1 et notamment pendant les matchs officiels en période de tournoi ou de rencontre d'équipe. L'accès permettait aussi au capitaine d'aller 'coacher' les joueurs. L'allée était souvent occupée par des spectateurs qui pouvaient ainsi voir le match qui se déroulait sur le court du fond, le n° 2.

Hélas, ni le Maire de Sausheim, pourtant très impliqué dans le sport et ancien Président du Club de Tennis, ni l'élu en charge des sports et lui aussi ancien Président du Tennis Club n'ont eu le réflexe de réagir avant les travaux. Pire encore, le Club de Tennis a été mis devant le fait accompli ! Comment peut-on à ce point manquer de clairvoyance lors de l'étude des projets, voilà un bel exemple de réalisme 'politique' comme il en existe malheureusement beaucoup. Aujourd'hui c'est le silence, le mutisme total.

J'ai alerté en m'adressant à l'élu, toujours au Comité du Tennis Club, lors de l'Assemblée Générale du club, le 8/12/2011 sur 3 points dont celui-ci. J'ai même effectué quelques semaines plus tard, plusieurs relances téléphoniques (fixe et portable) et des messages différents dont un mail. J'ai encore envoyé un mail à la Mairie adressé à M. BUX le Maire lui-même. Tous ces appels et courriels sont restés sans la moindre réponse. Pensez-vous que ce type de réaction soit digne d'élus ? De sportifs ? Il s'agit pourtant d'un problème qui peut être solutionné. Mais au-delà de cette affaire je pense que tout courrier ou courriel mérite au moins une réponse, même négative. Evidemment mes réactions citoyennes dérangent, mais visiblement elles ne sont pas suivies d'effets, c'est pour cette raison que j'ai décidé de continuer à agir.

Aujourd'hui le grillage du stade est régulièrement franchi par des jeunes car il n'est sans doute pas assez haut, la gendarmerie a même été alertée et a chassé des intrus. On peut imaginer la qualité de l'étude qui a été faite pour la réalisation du stade !

Je dois encore ajouter que pour implanter un pylône pour l'éclairage du stade, toute la rangée de thuyas qui protégeait du vent les 2 courts de tennis a été arrachée. Ces thuyas ont été replantés (voir les photos), mais cette opération (qui bien sûr a un coût) aurait pu être évitée en très grande partie. L'argent de ces travaux aurait permis de réaliser le grillage nécessaire entre le stade et les courts de tennis. Mais comme toujours, il n'y a eu aucune concertation sur le sujet. Quand le niveau de dépense atteint plus d'un million d'€ (ici 1,23M€), on peut imaginer que tout est négocié en même temps, grillage compris, à la seule condition d'avoir un peu pensé, au stade du projet.  

 

L'allée et le portillon du court de tennis condamnés.

On aperçoit la porte d'accès au stade dans le prolongement du grillage des courts de tennis.

Une dépense totale de plus de 1 230 000 € pour le stade, une bagatelle ? A ce prix on peut choisir des solutions 'pratiques'.

 

La réparation de la toiture de la salle du tennis en 2010

Le tennis a connu 15 mois de 'non-salle' suite à la mini tornade du 2 août 2009 à cause sans doute d'erreurs administratives qui ont empêché les réparations rapides, un manque de suivi et de coordination évident ! Voilà le travail et le suivi des élus ? Lamentable !
Le Club de Tennis a été pénalisé aussi au niveau des subventions qui sont partiellement calculées sur le nombre de membres, le Club a pourtant perdu au moins 20% d'entre eux à cause de ce retard dans les réparartions étant donné qu'un hiver complet a été passé sans salle. C'est la logique de la double peine, encore un bel exemple de réalisme !
Le S.C.I.N. est pourtant là pour gérer et solutionner avec les communes concernées ce genre de problème de réalisation / réparation / démarche administrative.

Les douches et la réglementation dans les collectivités publiques (ERP)

J'ai signalé, toujours lors de l'A.G. du tennis, du mauvais état et de la relative limite sanitaire des installations de douches. Des réparations urgentes ont été entreprises suite à mon intervention postérieure à l'A.G. Les robinets ont été remplacés par des mitigeurs manuels. La législation impose que l'eau chaude soit maintenue à au moins 55° dans les installations, ou par élévation quotidienne de la température du ballon au-delà de 60°C, à cause du risque de développement de légionelles. Par contre aux points de puisage des installations, c'est à dire au robinet ou aux douches il ne doit pas y avoir plus de 50°. Ces installations ne sont pas aux normes, notamment à la sortie, la température mesurée est de 66° alors que le maximum devrait être de 50°, attention aux risques de brûlure ! Il est fort probable que le problème soit identique dans les vestiaires du football selon les informations en ma possession.
L'arrêté du 30 novembre 2005 modifiant l'arrêté du 23 juin 1978 relatif aux installations fixes destinées au chauffage et à l'alimentation en eau chaude sanitaire des bâtiments d'habitation, des locaux de travail ou des locaux recevant du public prévoit ces points (http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000423756&dateTexte=)

Le site Internet

Le site Internet de la Ville de Sausheim sera parait-il refait (remplacé ou amélioré, peu importe !). Cette opération a elle aussi un coût que l'on aurait pu utiliser pour le grillage du stade. Le site Internet actuel me semble tout à fait fonctionnel, mais sans doute faudra-t-il autre chose dans une optique électoraliste pour l'avant 2014. Est-il nécessaire de dépenser encore pour la réalisation du site, mais aussi pour former et refaire les rubriques dans un autre environnement de travail pour les employés municipaux. Oui, tout cela a un coût, je suis bien placé pour le savoir.

Les réactions de l'opposition 'Sausheim Passion'

Je veux encore dire deux mots sur les réactions de l'opposition à qui j'ai fait part de mes points de vue et qui d'ailleurs a permis une réaction municipale, je les en remercie.
Cependant les faits que je viens d'évoquer sont pour eux mineurs et ne méritent pas autant de réaction, seuls des faits graves méritent que l'on s'en occupe selon leur réponse. A l'origine, je leur avait demandé une petite réaction sur leur site Internet. En fermant les yeux sur beaucoup de choses, reste-t-on vraiment crédible ? A force de dire que l'on ne fait pas d'opposition systématique (ce que je comprends bien) on accepte tout ?
Par ailleurs la gravité d'un sujet est celle que l'on ressent quand on est directement concerné, la gravité ne se mesure pas, mais la politique consiste justement à être concerné. L'opposition sausheimoise ne l'est pas totalement et se préoccupe des sujets qui l'intéressent. Evidemment la question que je soulève n'est pas électoraliste, quoique...

   

____________________________________
C o m m e n t a i r e s   -   Publication  n°  01AR35  du  02/06/2012



Saisir un nouveau commentaire

 

Il n'existe aucun commentaire validé.


Début de page

  Pour faire avancer la Terre... Rixheim et environs

Saisie d'un commentaire sur l'article '01AR35'   


 

   Date :  26/04/2017 à 00:15:49


E-mail : *  
Pseudo : *  

* Votre commentaire (Saisir ci-dessous)

La publication sur le site ne sera effectuée qu'après accord du modérateur. L'adresse mail ne sera pas publiée.
Le nombre de caractères maximum admis est : Pseudo (30), Mail (40), Commentaire (3000)
Code de calcul obligatoire en enregistrement
6+6+6+6 =
     *  
* Renseignements obligatoires

  Pour faire avancer la Terre... Rixheim et environs

Envoi de page à un ami (lien) depuis le site
Lien envoyé : http://jmm68170.free.fr/Article.php?Sujet=01AR35

 

    Date :  26/04/2017 à 00:15:49


Votre E-mail : *
Envoyer à : 
e-mail de votre ami(e)


*

* Votre message (Saisir ci-dessous)

Le nombre de caractères maximum admis est : Mails (40), Message (3000)
Code de calcul        
6+6+6+6 =
  * 
* Renseignements obligatoires