Ma publication :

Page d'accueil

 

 

Saisir un nouveau commentaire        Envoyer cette page à un ami       

Le 11/01/2013     Publication n° : 01AR38

 

Lettre ouverte à Messieurs les Présidents des Conseils Généraux du Haut-Rhin (CG 68) et du Bas-Rhin (CG 67) ainsi que le Président du Conseil Régional d'Alsace 
__________________________
 

Voici le courrier envoyé aux Présidents des 3 collectivités concernées directement par la création du Conseil d'Alsace sur lequel nous aurons à nous prononver, sans doute le 7 avril 2013. Je publierai les réponses de ces personnalités alsaciennes en espérant du positif et du concret, autre chose que seulement des paroles. 

Ce courrier a été envoyé aussi à France 3 Alsace, à la presse régionale, aux partis politiques et à bien d'autres. Vous trouverez quelques destinataires à la fin de ce courrier.

Je serai présent dans la campagne qui va s'ouvrir prochainement.

L'intérêt d'une collectivité unique est justement de simplifier et donc de réaliser des économies importantes, tant structurelles que fonctionnelles, c'était d'ailleurs l'objectif de la loi du 16 décembre 2010 (dont : "le millefeuille territorial français jugé illisible, le trop grand nombre d’élus locaux -plus de 500 000- et la gabegie des collectivités territoriales" selon http://www.metropolitiques.eu/La-reforme-territoriale-de-2010-un.html).

Alsaciens, serons-nous écoutés, entendus ?
Nous bâtissons une Alsace du long terme, je réclame donc une autre politique publique !

 

(schéma D.N.A. du 26/11/2012)
Le schéma probable est bien compliqué,
trop cher et avec autant d'élus qu'aujourd'hui.
La question de l'organisation des services
ne semble même pas abordée.
 
Est-ce l'Alsace que nous voulons ?
Ma réponse est NON pour l'instant !

__________________________ 

Jean-Marie MUHLENBACH

68170 RIXHEIM

site Internet : http://jmm68170.free.fr

 

Lettre ouverte

Monsieur (par 3 courriers séparés)
Charles BUTTNER
Guy-Dominique KENNEL
Philippe RICHERT

Rixheim le  10 janvier 2013.

 

Monsieur,

Je suis à l'écoute, non seulement des décisions et des projets politiques, mais aussi de paroles de bon nombre de nos concitoyens au sujet de nos collectivités et bien sûr de leurs acteurs publics. Je ne prétends pas tout connaître en détail, mon métier n'est pas dans la politique, il n'est pas non plus dans un parti.

J'ai suivi avec grande attention l'évolution du projet de Conseil d'Alsace qui devrait être soumis aux électeurs en avril 2013 ou plus tard.

Les péripéties furent nombreuses jusqu'à présent et je ne suis toujours pas convaincu que tous les acteurs politiques ont la même volonté d'aboutir, et ceci surtout dans le respect du citoyen et de ses intérêts. Je ne citerai, mais sans les nommer, que certains comptables qui ne prévoient aucune économie de cette fusion. Les gains sont pourtant évidents si la volonté est de les chercher (site Internet unique, services uniques avec des compétences uniques -Lycées, Collèges-, Responsabilités administratives et de commandement uniques, élus moins nombreux et je pourrais en trouver bien d'autres). J'ai pu assister à deux réunions dans le Haut-Rhin, bien avant le semblant d'accord actuel. J'en parle déjà dans les pages personnelles de mon site, le 24/09/2011 et 18/10/2011 entre autres.

Mais j'en viens à la gouvernance, selon mes dernières informations les élus seraient de plus d'une centaine dans la nouvelle collectivité alsacienne. Il ne saurait être question de refaire un regroupement approximatif des 3 collectivités existantes et de leurs 122 représentants. Les 31 conseillers généraux haut-rhinois actuels, les 44 conseillers généraux bas-rhinois avec peut-être 13 conseillers haut-rhinois supplémentaires si on veut équilibrer sont sans doute très largement suffisants pour la nouvelle assemblée de la région. Alors que ce soit des conseillers généraux ou d'autres représentants des territoires importe peu, mais c'est surtout le nombre total qui est significatif et qui devrait se limiter à un grand maximum de 88 (et même beaucoup moins). On pourrait même penser que 50 représentants de territoires re-découpés seraient suffisants. Comment imaginer des réunions, des temps de parole pour tous, des décisions saines avec un nombre trop élevé d'élus. Nous connaissons à Mulhouse à la M2a ce genre de problème y compris celui de trouver une salle pour autant de monde.

Enfin à quoi servirait un nombre si important ? A satisfaire plus d'élus actuels ? Cette nouvelle collectivité n'a pas comme mission de produire des élus mais d'être plus réactive, plus productive et de permettre de meilleures décisions dans notre territoire alsacien. L'objectif restant le citoyen. Idéalement les candidats devraient être affectés géographiquement en fonction du nombre d'habitants même s'il faut pour cela refaire des nouvelles limites territoriales (cartographiques).

Bien sûr, les autres collectivités que sont les deux Conseils Généraux et le Conseil Régional, devraient disparaître dans un horizon ne dépassant pas 6 mois (je parle de l'assemblée et de l'exécutif). Evidemment le point du nombre de représentants soulevé ci-dessus, ne constitue pas une économie importante, même si elle n'est pas anodine, par rapport à celle réalisable ou par rapport à la masse des frais de fonctionnement. Cela reste cependant un signe fort vis à vis des populations. Les Alsaciens ne sont pas dupes, il s'agit de démontrer quelles sont les volontés réelles, il s'agit aussi de réhabiliter le monde politique en général au regard des citoyens.

Les deux collectivités départementales doivent disparaître rapidement, non seulement pour des raisons économiques évidentes mais aussi pour le symbole que représente l'Alsace unie et unique. Cette dernière ne saurait contenir des bastions départementaux. Il est question de savoir ce que nous voulons tous, l'Alsace ou non. La question de savoir où cette assemblée va siéger est secondaire, les bâtiments existent, ne sont-ils d'ailleurs pas un tant soit peu trop somptueux ? Mais je ne vous apprends rien, vous connaissez tous les points que j'expose, vous avez l'habitude de nous entendre, pas toujours celle de nous écouter.

Malgré des tentatives de détournement, si j'ai bien compris, il faudra que 25% des électeurs inscrits soient favorables lors du scrutin, si la création du Conseil d'Alsace doit aboutir. Je pense que cette règle est démocratique. Il faut donc chercher à favoriser tous les avantages possibles, non seulement dans un but électoraliste mais surtout avec des valeurs réelles et tangibles, convaincantes. Chaque voix sera déterminante, et vous serez responsables devant nous en cas d'échec de ce projet. Il vous appartient de bâtir cette nouvelle région, mais pas n'importe comment, pas en oubliant le citoyen qui doit être au cœur de vos discussions, de vos décisions et propositions finales. Il ne s'agit pas seulement de services mais de vraies bases démocratiques et économiques pour le futur de l'Alsace. En ces temps de crise, vous connaissez les enjeux, allez-vous une fois de plus les ignorer ?

Vous êtes sur le terrain, vous êtes des élus de territoire, ceci permet donc de conserver cette proximité si chère à certains. Si nous voulons aboutir, il faut dépasser cette notion de circonscription et enfin discuter tous ensemble, trouver des solutions globales plutôt que de partir du raisonnement de favoriser certains. Le Haut-Rhin, pas plus que le Bas-Rhin et bien sûr inversement ne doit tirer les couvertures à soi, d'ailleurs ces deux notions doivent disparaître dans les débats futurs de l'assemblée, il y a des solutions à trouver, des priorités, c'est tout ce qui doit compter. Il est temps que ce monde bouge et se mette à penser aux populations et à rien d'autre.

Etant simple citoyen, contribuable, habitant Rixheim, qui fait partie des communes de la M2a, je souhaiterais un vrai Conseil d'Alsace, simple dans son fonctionnement et dans sa structure. Je ne suis pas le seul, écoutez bien autour de vous, aller visiter quelques forums et vous en serez convaincu. Je ne voterai OUI que sous certaines conditions et notamment celles que je viens d'énumérer. Je m'engagerai alors en faveur de ce scrutin, dans le cas contraire j'appellerai à voter NON avec mes modestes moyens, mais avec conviction, mon site Internet figure en entête de cette lettre ouverte.

Beaucoup de mes amis et connaissances pensent comme moi sur les sujets que je viens d'énoncer. Il y a sans doute beaucoup d'autres alsaciens dans ce cas. Certains n'ont pas la volonté, les moyens ou l'envie de se battre pour dire que le Conseil d'Alsace sera créé sans eux ! J'espère comme eux me tromper. C'est vous, élus, qui décidez de la structure, du mode de fonctionnement ainsi que de la gouvernance. Ma vraie idée de la démocratie aurait été de proposer plusieurs solutions structurelles et fonctionnelles et de les soumettre au vote, tout en votant pour l'un, l'autre ou contre tous.

Mais il n'est pas trop tard, même si le délai est court.
Espérant que vous aurez à cœur de répondre à nos attentes, vous qui êtes aujourd'hui les représentants des collectivités alsaciennes, vous qui nous demanderez demain d'accepter votre projet de conseil unique, pour le progrès de l'Alsace toute entière. J'aimerais pouvoir compter sur vous ! Je voudrais que vos pensées et vos actes soient d'abord pour les Alsaciens, mais pas seulement en paroles.

Certes, j'ai été un peu direct, je crois qu'il le fallait, je pense que vous pourrez comprendre et qui sait, peut-être apprécier.

Je vous présente mes meilleurs vœux pour 2013, vous avez lu mes souhaits pour l'Alsace, je reste à votre disposition.

Je vous prie d'agréer, Monsieur, l'assurance de mes salutations distinguées.

 

Jean-Marie MUHLENBACH                                                                      

 

 

Adressé à :

Monsieur Charles BUTTNER
Conseil Général du Haut-Rhin
Hôtel du Département
100 avenue d'Alsace
BP 20351
68006 Colmar

Monsieur Guy-Dominique KENNEL
Conseil Général du Bas-Rhin
Place du Quartier Blanc
67964 Strasbourg cedex 9

Monsieur Philippe RICHERT
Région Alsace
Maison de la Région
1 place Adrien Zeller
BP 91006
67070 Strasbourg Cedex

Copies à (par mail ou par courrier) :

France 3 Alsace
Place de Bordeaux
67000 Strasbourg

Journal L'Alsace / Le Pays
18 rue de Thann
68945 Mulhouse Cedex 9

Dernières Nouvelles d'Alsace
17-21, rue de la Nuée Bleue
67077 Strasbourg Cedex

HEB'DI Magazine
11 grand rue
67500 Haguenau

TONIC Magazine
Canard Indépendant Alsacien
2, Impasse des Arquebusiers
BP 10174
67500 Haguenau

et à :

- alsaceunie.eu (pas d'adresse, alsaceunie@gmail.com)
- d'autres élus de la région sud-alsace
- d'autres organismes de presse régionaux
- d'autres élus locaux
- d'autres citoyens et amis
- des groupes politiques alsaciens (ci-dessous)

PS du Haut-Rhin
4 place de la Concorde
68100 Mulhouse  

UMP
52, rue du Sauvage
68100 Mulhouse

EELV Alsace
7 rue de l’épine
67000 Strasbourg

Alliance centriste du Haut-Rhin
pas d'adresse !

FN 68
BP 3048
68061 Mulhouse cedex

PCF Fédération du Haut-Rhin
9 rue de Bantzenheim
68100 Mulhouse

et bien sûr publié sur mon site Internet : http://jmm68170.free.fr

 
   

____________________________________
C o m m e n t a i r e s   -   Publication  n°  01AR38  du  11/01/2013



Saisir un nouveau commentaire

 

Il n'existe aucun commentaire validé.


Début de page

  Pour faire avancer la Terre... Rixheim et environs

Saisie d'un commentaire sur l'article '01AR38'   


 

   Date :  25/09/2017 à 17:22:55


E-mail : *  
Pseudo : *  

* Votre commentaire (Saisir ci-dessous)

La publication sur le site ne sera effectuée qu'après accord du modérateur. L'adresse mail ne sera pas publiée.
Le nombre de caractères maximum admis est : Pseudo (30), Mail (40), Commentaire (3000)
Code de calcul obligatoire en enregistrement
6+4+4+8 =
     *  
* Renseignements obligatoires

  Pour faire avancer la Terre... Rixheim et environs

Envoi de page à un ami (lien) depuis le site
Lien envoyé : http://jmm68170.free.fr/Article.php?Sujet=01AR38

 

    Date :  25/09/2017 à 17:22:55


Votre E-mail : *
Envoyer à : 
e-mail de votre ami(e)


*

* Votre message (Saisir ci-dessous)

Le nombre de caractères maximum admis est : Mails (40), Message (3000)
Code de calcul        
6+4+4+8 =
  * 
* Renseignements obligatoires