Ma publication :

Page d'accueil

 

 

Saisir un nouveau commentaire        Envoyer cette page à un ami       

Le 01/03/2014     Publication n° : 01AR42

 

Nous sommes dans une société en pleine contradiction, des choix étonnants dont personne ne se soucie et qui sont sans doute générateurs de certains malaises voire drames humains. Certes, il y a toujours plus grave. Prenons par exemple la violence de notre télé qui montre à nos jeunes enfants ou adolescents des crimes ou d'autres scènes violentes à longueur de journée par des feuilletons ou autres séries. Comment ces jeunes peuvent-ils être dans la réalité et ne pas banaliser ces situations ? Est-il dès lors surprenant que des jeunes se promènent ou vont à l'école parfois avec des armes ou ustensiles dangereux, voire vont beaucoup plus loin ?

Parlons du Rallye d'Alsace (mais il y a d'autres manifestations du genre) qui fait dépenser à nos collectivités des sommes énormes au détriment, et des finances publiques, et de l'écologie dont elles font tant l'apologie. Ce Rallye, est financé et sponsorisé sans doute en partie pour un conducteur alsacien de souche mais qui aujourd'hui vit en Suisse et se soustrait donc au moins partiellement à notre fiscalité. Le rôle de nos collectivités est-il de financer ce genre de manifestation, sont-elles là pour distribuer des maillots, des tee-shirts, des médailles ?  Quant à nos sportifs vivant à l'étranger, je pense que leur place n'est plus dans les équipes de France, même si de ce fait nous perdions des compétitions, l'éthique, d'abord l'éthique !

La vitesse sur les routes, dont on devrait selon certains encore baisser les limites, alors que dans nos campagnes la circulation est impossible car rien n'est normalisé et qu'à certains moments il est impossible de savoir s'il faut garder les yeux sur le compteur de vitesse ou sur le bord de la route pour suivre les changements incessants. Cette baisse de vitesse ferait que nous aurions plus de sécurité et moins de morts et de blessés, soit, mais quelle est la bonne limite de vitesse, à 0 km/h nous aurons solutionné le problème ! Mais comment font les Allemands qui ont des petites routes limitées à 100 km/h et des autoroutes bien souvent encore illimitées ?  

Est-il normal que des décisions concernant la santé soient prises en dehors de toute priorité ? Nous parlons de déficit de la Sécurité Sociale sans aborder et définir des objectifs alimentaires et vestimentaires. Le sel, le sucre, les matières grasses saturées, les vêtements aux couleurs toxiques et bien d'autres produits en excès provoquent obésité, diabète, cholestérol, cancer etc... Nous avons tous entendus parler des derniers scandales en matière d'élevage de saumon en Norvège, des marchés du poisson, de la viande, pour ne citer que quelques exemples, mais les réglementations, étiquetages et autres contrôles tardent à venir... que font nos pouvoirs publics quels qu'ils soient pour nous aider à nous préserver ? Nos politiques parlent de santé, de combat contre telle ou telle maladie, mais rien n'est fait à la source. Nous ne savons plus quels sont les produits bons pour notre santé et que nous pouvons consommer sans risque. La DGCCRF est dépassée, le consommateur devrait être à même de contrôler lui-même la plupart du temps pour permettre aux services publics des contrôles plus inopinés et plus élaborés. Le consommateur devrait pouvoir saisir un organisme unique, qui s'occupe d'un problème entièrement, jusqu'à la décision de justice si nécessaire, mais là, on peut rêver.

Les commerces tournent mal, mais certaines sociétés savent-elles encore vendre et stocker des produits de qualité, parfois techniques ? Hélas, le commerce local, ne sait plus ni acheter, ni stocker, ni vendre, comment dès lors faire barrage aux ventes en ligne et faire fonctionner le commerce local ou régional ? Les compétences des vendeurs se perdent bien sûr avec les diminutions des chiffres d'affaires et tout cela ne fait qu'aggraver le chômage. La politique, par le biais des chambres de commerces et de métiers ne devrait-elle pas informer et dynamiser ces commerces ? Nous voulons de la croissance mais nous ne faisons rien pour la développer. Un client qui ne trouve pas le produit qu'il recherche va forcément ailleurs, certains ne l'ont pas encore compris. Et si toutefois vous trouvez l'article en question, soyez sûr qu'il vous faudra dans 50 % des cas retourner voir le vendeur car quelque chose ne fonctionne pas.   

Et si pour une raison que je viens d'évoquer vous deviez saisir notre justice, mieux vaut parfois oublier et hélas laisser le dernier mot à ceux trop nombreux qui nous prennent pour des vaches à lait. Le commerce est roi, mais parfois le marketing va beaucoup trop loin, en limite, tous les coups sont permis ou presque, pour vous attirer vers l'affaire du siècle qui n'existe pas.

Le monde politique est de plus en plus le sujet d'affaires de corruption ou autres, nous avons connu les affaires Woerth, Cahusac pour ne citer que les plus importantes.  Mais le fond n'a pas changé, les contrôles sont restés les mêmes et d'ailleurs nous n'en entendons plus parler. Où est la presse libre ?
Nous recevons tous des mails ou des documents mettant en cause telle ou telle décision politique, telle ou telle personne publique. Il peut arriver que les sujets évoqués soient faux, mais la plupart donnent des indications exactes. Le monde politique en prend pour son grade et à juste titre, l'exemple ne devrait-il pas venir de là ? Comment ces personnalités peuvent-elles ne pas se rendre compte que l'information circule à la vitesse des communications et de l'Internet et que tout cela décrédibilise le monde politique dans sa globalité ? En voici un exemple :  (celui-ci peut aussi être trouvé sur le site : http://www.ppsmania.fr/) Ce fichier fait partie des dizaines de mails du genre reçus par semaine, certains plus ou moins virulents, plus ou moins partisans.

Je pourrais bien sûr multiplier les exemples, nous avons parfois, souvent à des heures trop tardives des reportages télévisuels intéressants sur ces sujets. Quand on regarde les actions politiques par rapport à tous ces propos, et bien sûr il y en a beaucoup d'autres, on peut se rendre compte de l'utilité de tout ce beau monde, à part des paroles, rien ! Evidemment, tous bords confondus. Nos hommes et femmes politiques ne recherchent de solutions que quand celles-ci peuvent s'appliquer à eux-mêmes. Alors Messieurs, Mesdames, au travail, et pour les bonnes causes que vous semblez vouloir ignorer ! Que d'économies non faites, que d'affaires non abordées et non solutionnées, quel gachis !  

Mais j'ai sans doute une fois de plus fait du populisme, tant pis, s'il s'agit de cela, je le revendique. La vérité n'est pas que dans la bouche des enfants.

__________________________

Le prochain article sera consacré aux élections municipales de Rixheim avec, entre autres, le bilan de la municipalité actuelle (2008-2014).

   CG 68  

Informations diverses, Haut-Rhin magazine n° 44 et 45 (octobre 2013 et janvier 2014)

Le département a une fois de plus voté 180 000 € pour le Rallye d'Alsace, non seulement c'est un crime écologique mais aussi financier. En retombées économiques je parie que cela n'apporte rien, d'ailleurs le département n'est pas là pour cela.

Nous avons tous reçu des dépliants fort colorés "supplément spécial" sous blister individuel, l'un d'eux au moins distribué séparément de Haut-Rhin magazine (327 000 exemplaires) que je qualifierais d'intox politique. Si M. Buttner n'est pas d'accord avec la politique de l'Etat qu'il le fasse savoir en haut-lieu, mais en aucun cas en dépensant l'argent du contribuable. A quel coût cette petite histoire M. Buttner ?  Je laisse à ceux qui veulent bien le croire, les annonces qui signalent que ces 'tracts' ont été financés par une déprogrammation d'un numéro de Haut-Rhin magazine. L'opposition a d'ailleurs réagi à cette parution plus que douteuse.
Sur le fond, le citoyen a le droit de ne pas être d'accord, sur la poursuite de Fessenheim et ses dangers, la sécurité de toute une région vaut sans doute plus que 3000 emplois (notons qu'il en faut aussi pour le démantèlement).

Pour le TGV et pour les 10 minutes de gain de temps, que le coût soit ramené au coût billet ou à l'habitant ne change rien. Un site Internet spécifique a même été ouvert : http://www.vachementurgent.com/. Là encore, qui finance ? 

Mais je crois qu'il y a pire, de quoi parle-t-on au sujet de l'annonce pour 1€ par habitant ou 50 centimes par billet, en fait, juste des intérêts ! Le capital serait donc à charge de l'Etat et ne coûterait rien ? Cela revient à la petite étoile souvent trouvée dans les annonces commerciales, souvent destinée à berner les éventuels acheteurs. Venant d'un homme politique ce genre de tromperie devrait être durement réprimé. Je trouve en tout cas que c'est inadmissible. Mais nous savons où vont les promesses de M. Buttner, pour ma part j'attends toujours l'interdiction de dépassement des poids-lourds sur nos autoroutes, promesse des dernières cantonales ! Evidemment il s'agit d'une décision qui ne lui appartient pas.

Venons-en aux 3000 emplois créés immédiatement, je suppose qu'il s'agit de la construction de la ligne de TGV. Artificiellement nous pouvons en effet 'acheter' les travaux auprès des entreprises du BTP. D'abord il ne s'agirait que d'emplois périodiques, pendant la durée des travaux, M. Buttner essaie donc de nous induire en erreur avec cette annonce de 3000 emplois. D'autre part si l'Etat 'emploie' des entreprises en faisant du crédit nous allons accroître la dette, pénaliser les générations à venir comme c'est hélas déjà le cas avec nos 2000 milliards actuels de dette publique. Autant continuer à payer des chômeurs, quitte à les augmenter, cela coûtera moins cher. Quant aux acquisitions foncières, études etc... je crois que le foncier ne se perd pas, pour le reste il fallait y penser plus tôt, ceux qui décidaient hier ne décident pas forcément aujourd'hui mais reviendront peut-être demain pour remettre l'économie dans un triste état.

Mais tous ces tracts pour gagner 10 minutes au plus sur un trajet de 2h30 environ ? C'est aberrant cela saute aux yeux !


Notre Conseiller Général en chef n'a pas dû bien comprendre que nous devions réduire les dépenses publiques si nous ne voulons pas faire faillite ! Pour connaître la réaction d'autres citoyens, je vous propose d'aller voir  ici : http://www.lalsace.fr/actualite/2014/01/19/e-ho-supplement-coup-de-poing-du-haut-rhin, les commentaires sont sans équivoque. 
Voilà une nouvelle preuve que certains élus sont à contre courant citoyen, mais aussi économique. Je propose que les élus eux-mêmes, s'il en reste quelques sensés, entre eux,  fassent un peu de ménage dans ce qui ne va pas. Améliorer l'image politique, est une urgence et avec des raisonnements de la sorte je comprends que nous allions mal... et que la confiance dans nos institutions chute, oui j'ai bien dit confiance et je fais référence à un autre discours fait à Rixheim pour les voeux 2014. 

Autre petite anecdote, le magazine haut-rhinois a désormais des articles lisibles par les seuls alsaciens, bravo pour tous ceux qui ne comprennent pas mais aussi pour ceux qui bien que parlant le dialecte ou le comprenant un peu, ne savent pas forcément le lire. Je fais partie de ces derniers qui n'ont pas envie de se creuser les méninges pour déchiffrer ces articles, même si une de nos éminentes miss défend le bilinguisme. Bref, la devise devrait être, "je suis alsacien mais je reste ouvert aux autres".  

 

Traduction ?

____

 


  M2a

L'indécence de M. Bockel !

J'ai eu l'occasion courant novembre 2013 d'aller à une conférence organisée par "Les Rencontres de la Commanderie" à Rixheim. M. Bockel y tenait un rôle de conférencier. Grosse surprise à la sortie, dans la cour de la Commanderie, une voiture avec chauffeur attendait M. Bockel. Je pense, comme plusieurs personnes qui m'ont fait la réflexion, qu'en ces temps difficiles c'est de l'indécence, c'est se moquer des gens qui peinent à conserver leur travail et à payer leurs impôts, c'est encore pire pour les autres qui vivent dans la misère. Bien entendu cela ne valorise pas la classe politique une fois de plus.

Pôle métropolitain CUS / m2a

J'ai demandé le budget 2013 de cette instance, mais cela manque de détails et je suis persuadé que ce budget sera en nette augmentation en réalisation 2013 et pour les années à venir. Bref, pour moi tout cela est vague, inutile et relève de réunions entre amis. Mais M. Becht et tous les autres ont accepté le principe, tous les moyens sont bons pour se faire connaître, même si officiellement les élus siégeant ne sont pas rémunérés.

Budgets et réalisés du Pôle métropolitain Mulhouse / Strasbourg (2012/2013)

Libellé Budget 2012 en € Réalisé 2012 en € Budget 2013 en €
 Contrats de prestation de services avec des entreprises 10 000 0 5 150
 Locations immobilières 5 000 0 0
 Locations mobilières 2 000 0 0
 Etudes et recherches 120 000 35 688 74 284
 Divers 15 000 0 196 260
 Annonces et insertions 0 180 0
 Voyages et déplacements 6 000 0 0
 Réceptions 2 000 4 975 0
 Concours divers (cotisations...) 200 1 930 1 930
 Total (dont 1/3 versés par la M2a et 2/3 pour la CUS) 160 200 42 774 277 625

Montants indiqués sans les centimes - Le réalisé 2012 est inférieur au budget, c'est une bonne surprise, mais cela ne cache-t-il pas autre chose ? L'utilité de ce pôle n'est toujours pas démontrée d'autant plus que cette structure est hors m2a. Il est toujours très difficile de savoir à quoi servent les sommes présentées et d'ailleurs l'utilité du Pôle lui-même. Réceptions en hausse ?

J'ai mis quelques mois pour obtenir les budgets 2012, en 2013 les choses ont été plus rapides, sans doute l'épisode de 2012 de la C.A.D.A. a-t-il aidé !


 Vivre à Rixheim n° 64, février 2014

Association : Aéros-club 

 

 

L'arrêté du 10 octobre 1957 relatif au survol des agglomérations et des rassemblements de personnes ou d'animaux (J.O.R.F. du 5.11.57) précise,
Hauteur de survol :
Pour le survol de toute ville dont la largeur moyenne est comprise entre 1 200 et 3 600 mètres ainsi que pour le survol de tout rassemblement supérieur à 10 000 personnes environ :
- 1 000 mètres pour tous les aéronefs motopropulsés (sauf les hélicoptères).

Rixheim dépasse les 14 000 habitants et sa largeur est de plus de 1 200 m.
Au-delà de la charte des riverains, et cette dernière le rappelle, il y a la loi qui oblige les avions de tourisme à survoler Rixheim au-dessus de 1 000 mètres et en dehors de la zone d'approche de l'EuroAirport. Autrement dit Rixheim ne peut pas être survolé car cette zone descend en dessous du seuil.  
Pour l'aérodrome de Habsheim, les zones d'approche et de décollage sont définies sur les plans et longent l'autoroute (côté Hardt). Le passage Est-Ouest peut s'effectuer, à hauteur du SIVOM ou entre Rixheim et Habsheim. En cas d'abus, il faut relever le n° de l'appareil. Il est possible de porter plainte en cas de non-respect ! 
http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=LEGITEXT000006075110&dateTexte=20090121


   

____________________________________
C o m m e n t a i r e s   -   Publication  n°  01AR42  du  01/03/2014



Saisir un nouveau commentaire

 

Il n'existe aucun commentaire validé.


Début de page

  Pour faire avancer la Terre... Rixheim et environs

Saisie d'un commentaire sur l'article '01AR42'   


 

   Date :  26/04/2017 à 00:08:50


E-mail : *  
Pseudo : *  

* Votre commentaire (Saisir ci-dessous)

La publication sur le site ne sera effectuée qu'après accord du modérateur. L'adresse mail ne sera pas publiée.
Le nombre de caractères maximum admis est : Pseudo (30), Mail (40), Commentaire (3000)
Code de calcul obligatoire en enregistrement
2+3+2+3 =
     *  
* Renseignements obligatoires

  Pour faire avancer la Terre... Rixheim et environs

Envoi de page à un ami (lien) depuis le site
Lien envoyé : http://jmm68170.free.fr/Article.php?Sujet=01AR42

 

    Date :  26/04/2017 à 00:08:50


Votre E-mail : *
Envoyer à : 
e-mail de votre ami(e)


*

* Votre message (Saisir ci-dessous)

Le nombre de caractères maximum admis est : Mails (40), Message (3000)
Code de calcul        
2+3+2+3 =
  * 
* Renseignements obligatoires