Ma publication :

Page d'accueil

 

 

Saisir un nouveau commentaire        Envoyer cette page à un ami       

Le 24/06/2014     Publication n° : 01AR44

 

La politique suit son cours, avec des élections européennes décevantes de par sa participation, mais aussi par ses résultats prévisibles tant par l'orientation du vote que par la participation, compte tenu du ras le bol général et du manque d'honnêteté des hommes politiques dans leur quasi-généralité. Il ne s'agit pas seulement comme le soulignent les médias, souvent à côté des vérités et des réalités, de rejet de la politique gouvernementale actuelle qui tente malgré tout de nous faire revenir dans une saine économie en essayant de faire repartir la production et de favoriser l'emploi. L'emploi ne se résoudra pas en quelques années et je pense que cela va même empirer, le progrès technologique est toujours là et on oublie qu'il détruit des emplois. Les dépenses publiques à tous les étages de nos collectivités, sont bien trop importantes même si l'on tente de s'attaquer à cette montagne et il ne s'agit pas seulement de personnel en trop comme on veut bien nous le faire croire. Certes il y a des services qui ont trop d'effectifs et qui sont trop 'cools', il n'y a qu'à voir ce qui se passe quand on tente de joindre certains services publics ou quand on s'y trouve, observez ! Mais vous êtes sans doute inaperçus, ce n'est donc pas comme ces Messieurs quand ils visitent et qu'ils ne voient rien. Il y a dans notre pays des dépenses somptueuses et qui ne servent qu'à flatter l'ego de nos politiciens et autres représentants publics voire semi-publics. Les crises que traversent nos partis politiques qu'ils soient de droite ou de gauche (UMP, PS, FN et d'autres) prouvent qu'il faudra faire de la politique autrement après une grande lessive purificatrice.
 
Tous nos politiciens ont du chemin à parcourir et ce n'est qu'après une déculottée électorale qu'ils en prennent conscience, mais pour combien de temps ? 
Si seulement ils voulaient travailler un peu pour nous, la face du monde pourrait changer et les gens redevenir optimiste, mais je ne me fais aucune illusion, cela fait trop longtemps que c'est ainsi.  Si la réforme scolaire me semble être une erreur monumentale, il y a certes depuis 2 ans quelques dossiers non idéologiques qui devraient aller dans le bon sens comme l'étiquetage des produits de consommation, l'accès à nouveau gratuit à la justice, la fusion des régions (il s'agit d'administratif, je suis donc pour !), la limitation de subventions nationales aux collectivités publiques, la diminution trop timide des trains de vie de l'Etat et qui va dans le sens des réductions de dotations aux collectivités. Administrativement des simplifications sont à l'ordre du jour, notamment pour les entreprises, mais il y a tant à faire de ce côté là ! Bizarrement, nous n'avons plus de nouvelles de la vision sur la moralisation politique, et par exemple des déclarations de patrimoine des élus qui devaient être rendues publiques après l'affaire Cahuzac !

__________________________________________________________________


  Rixheim (bulletin municipal n° 67 de mai 2014)  

Commission 3CGP (Commission Communale de Contrôle de la Gestion Publique

 

Il n'a jamais été question de limiter à 200 € la vision sur des documents municipaux, d'ailleurs la loi sur les droits d'accès aux documents publics n'impose aucune limite si ce n'est pour des documents classés secrets (défense ou autres).

Par ailleurs cette commission se doit  de faire un rapport, mais celui-ci n'est pas annuel mais est établi en conclusion d'un sujet abordé. 

Tous les rapports des sessions précédentes de la 3CGP n'ont pas été publiés sur le site de la ville et il serait bien qu'ils le soient, la démocratie jusqu'au bout ! 
 

Quelques idées :

Il serait utile que cette commission étudie plus en profondeur les dépenses en général et notamment celles dont les factures (plus de 300 €) sont publiées sur le site Internet de la Ville. Cette étude pourrait porter sur l'utilité de certaines dépenses, sujet certes subjectif mais pas toujours, et intéressant. Une somme de 'petites' dépenses, reprises dans le contexte et étudiées sur le terrain pourraient donner lieu à beaucoup d'économies et des changements d'habitudes.

Le traitement des marchés publics est lui aussi un sujet possible, dans l'approche d'une dépense bien encadrée, limitée et pour des travaux bien définis et décrits. L'étude du rôle du service des achats et de son efficacité dans la baisse des coûts ferait partie de ce sujet. 

Les habitants devraient encore pouvoir joindre les membres de cette commission, et connaître au moins leur nom et profession.

  Rixheim (divers et rappels)

Problèmes signalés et toujours ouverts

  • Les fauteuils roulants et les poussettes n'ont toujours pas la possibilité de circuler correctement sur les trottoirs sur plusieurs points de la ville de Rixheim, des bacs de fleurs empêchant carrément le passage. Exemple, rue de l'Île Napoléon avec au moins 2 points noirs. Les réactions sont longues, trop longues !  
  • Les auditeurs présents au conseil municipal n'ont toujours pas de documents pendant la séance, contrairement aux journalistes et aux anciens élus. Le citoyen est-il au coeur du débat ? Apparemment, non !
  • La facture d'eau : le paiement par TIP serait imminent, ENFIN !

Des problèmes pratiques faciles à résoudre mais dont nos élus ne se préoccupent pas, j'espère être entendu !

   /     ;   
m2a / SIVOM, 2 entités ? 

Pourquoi ?

  • La m2a (Mulhouse Alsace Agglomération), notre agglo compte aujourd'hui 34 communes. Le pilotage est effectué par les 90 élus qui la composent dont 1 président, 15 vice-présidents, 41 assesseurs et 33 délégués. Ces élus sont bien sûr aidés dans leur tâche par des fonctionnaires à tous les niveaux des compétences. Les recettes, dont la taxe d’enlèvement des ordures ménagères sont faites par elle. 
     
  • Le SIVOM (Syndicat Intercommunal à Vocation Multiple dont déchets et eaux usées) a une organisation plus complexe dans le sens ou il effectue des missions pour des communes qui sont en dehors de l'agglo (m2a). La gouvernance est assurée par 106 élus dont 1 président, 18 vice-présidents et 88 délégués. Comme pour la m2a, un certain nombre de fonctionnaires assurent le travail au quotidien et préparent les dossiers de nos élus.   

A bien y réfléchir on peut se demander pourquoi la m2a ne pourrait pas avoir la compétence globale du SIVOM sachant qu'elle a déjà la collecte et valorisation des déchets en compétence optionnelle. A ne rien y comprendre ! Pourquoi toute cette complication ?
Pourquoi nos organisations publiques ne font-elles pas partie d'un seul et même regroupement multi-compétent ?

Cette manière de concevoir coûte évidemment cher en fonctionnaires publics, en élus mais aussi administrativement parlant, certains services pourraient être uniques, certaines fournitures ou travaux extérieurs à la collectivité aussi (je reviens toujours à l'achat et à la maintenance de tous ces sites Internet, à toutes ces revues pour ne citer que des éléments visibles). Nous savons tous, travaillant ou ayant travaillé en entreprise qu'en interne il y a d'autres relations de cause à effet. Pour ne revenir qu'aux élus, si je fais le total cela représente 196 élus alors même qu'à la m2a il y en a encore trop. Comme vous l'avez constaté, certains postes de vice-présidents de 2013 ont été remplacés par des postes d'assesseurs. A la m2a nous avons plus d'élus qu'à la Région Alsace qui en comprend 47, et ceci malgré la diminution de 2014 à la m2a (environ 90 de moins, mais pas les mieux rémunérés !). Nous retrouvons d'ailleurs toujours les mêmes têtes aux avants-postes qui cumulent des postes de députés parfois et de maire.

J'imagine donc que ce n'est pas par hasard que ces deux entités subsistent, comme d'autres telles que le Syndicat des Eaux de Habsheim. D'ailleurs toutes les indemnités versées par ces multiples syndicats, agglos et communes ne sont plus publiées ni connues, sauf à faire une demande spéciale (c'est semble-t-il aussi le cas à Rixheim où les délibérations publiques ne portent plus sur ce sujet).

J'imagine que bientôt un élu de très haut niveau mettra de l'ordre dans toutes ces organisations parallèles, mais là je dois rêver. Il est hautement pensable que des économies très importantes pourraient avoir lieu, mais qui va s'y attaquer ? L'emploi, les charges des ménages et des entreprises en dépendent mais certains élus doivent être amnésiques.

Voici les sites en question :

http://www.mulhouse-alsace.fr/sites/default/files/upload/documents/trombinoscope_m2a_0.pdf

http://www.sivom-mulhouse.fr/presentation/les-elus/


  Rixheim (réunion de quartier du 11 juin 2014) 

ZAC du Rinderacker, un ghetto ?

La dernière réunion de quartier a semble-t-il entériné la zone 30 et les stops supplémentaires pour empêcher l'automobile de traverser ce quartier, il faut le dire. Je suis en colère, je le dis haut et fort ! A Rixheim le droit de traverser normalement un quartier serait indésirable ou compliqué ?

 

 La zone 30 est justifiée dans les secteurs où la vie locale de proximité est prépondérante et où l'on cherche à instaurer un équilibre entre cette vie locale et la circulation routière. Il s'agit de quartiers commerçants, de quartiers regroupant des équipements de proximité, d'établissements scolaires, de quartiers résidentiels mixtes (petits et grands immeubles).

Cette définition ne correspond pas vraiment à notre Zac et est sans doute plus applicable au quartier Entremont ou à celui de l'Île Napoléon.

Une limitation à 50 km/h respectée n'est-elle pas mieux qu'une zone 30 difficile à contrôler faute de moyens ?

Je ne suis pas hostile à une zone de rencontre à 20 km/h au coeur des immeubles de la Zac, mais pas dans les rues qui la traversent.

Mais que se passerait-il si ce procédé était appliqué à tous les autres quartiers, Entremont, Île Napoléon, le Centre, le restant du quartier des romains ? Imaginons des habitants de la rue de l'Etang devant se rendre sur l'autoroute et ayant à subir une zone 30 au centre-ville !
Cette réglementation à la Zac est tout à fait exceptionnelle pour la sécurité de ceux qui voudraient que leurs enfants circulent au milieu de la route et dont les parents se défaussent des responsabilités sur l'autorité publique. Ce n'est pas sérieux ! Un enfant qui traverse la route est en danger de mort, que la vitesse soit limitée à 50 comme à 30. Faut-il mélanger sécurité, laxisme, non-respect du code de la route, incivilités ? Oui, il s'agit bien d'incivilités tant de la part de certains automobilistes inconscients que des parents irresponsables. Pour les parents, la manière de les résoudre est de faire appel au mot 'sécurité' pour cacher la réalité des choses.

Certes le plan de cette ZAC a été mal conçu par les architectes et le promoteur de l'époque, mais faut-il pour autant accéder aux revendications d'une minorité des habitants de la ZAC sans tenir compte des autres habitants, sans un peu de bon sens ? La municipalité a baissé les bras et met en place ce qu'elle n'aurait fait nulle part ailleurs, c'est inacceptable. Cette même municipalité aurait pu limiter les excès de vitesse dénoncés, mais non constatés réellement,  par des contrôles radar, comme d'ailleurs dans d'autres quartiers. Il est plus simple de réglementer pour ne pas se mettre des habitants à dos et de fuir face à des problèmes pourtant courants. Mais où est le droit, à quoi nos lois et nos codes servent-ils s'ils ne sont pas appliqués ? Comment allons-nous restaurer le respect, la confiance, si on n'arrive pas à appliquer la loi face à ceux qui par leurs actes irresponsables contribuent à limiter la liberté de tous les autres ?  Alors oui, je suis pour une vitesse limitée à 50 km/h mais contrôlée.  

Dans les détails, comme si une zone 30 ne suffisait pas, il est prévu d'installer des stops rue de Monaco au carrefour des rues d'Allemagne et d'Italie dans lesquelles il ne circule quasiment personne à longueur de journée. Mais un double barrage sera plus efficace pense-t-on ! Mais pourquoi ne pas limiter le passage aux riverains pendant que nous y sommes ? Il y a sans doute à Rixheim beaucoup d'autres rues qui dans ce cas devraient être limitées à 30 km/h. 

Si des excès de vitesse sont commis, cela se passe aussi dans les autres quartiers, il faut sanctionner et faire des exemples, mais on ne peut pas 'privilégier' tel ou tel quartier, faire la guerre aux voitures et aux gens qui respectent. Cette décision est un aveu de faiblesse de la municipalité, un manque de cohérence, une vision limitée, des solutions trop évidentes et trop faciles. Annoncer publiquement, comme l'a fait M. Becht, que des contraventions restent régulièrement impayées est un mensonge, il y tout au plus 5 à 6 cas de rejets annuels pour insolvabilité, c'est donc loin d'être une généralité et une excuse pour ne rien faire (j'assiste assez souvent aux réunions du conseil municipal pour le savoir). 

Le compte rendu fait par les représentants de la Zac, volontaires non désignés des habitants, et non représentatifs du quartier des romains en général va dans un sens de marginalisation et ne reflète aucune réalité. Le vote général de tout le quartier n'a d'ailleurs pas eu lieu pendant ce conseil de quartier... Il serait donc souhaité que ce secteur, la Zac, ne soit pas traversé, mais si chaque quartier raisonne de la sorte, où irons-nous ? L'isolement et l'incompréhension sont inévitables et à terme une ghettoïsation ce qui socialement parlant n'arrange rien.

L'entrée de Rixheim 

Il est prévu un budget d'environ 650 000 € pour l'aménagement de l'accès à Rixheim depuis l'autoroute A35 et Habsheim. Cette somme représente selon les statistiques de M. Le Maire lui-même, 13% d'impôts locaux sur un an (1% par tranche de 50 000 €). Il est certes souhaitable que cette entrée soit améliorée pratiquement et visuellement, mais n'y a-t-il pas là excès en la matière.

A quoi sert le SCIN (Syndicat des Communes de l'Île Napoléon) dans lequel nous cotisons si des cabinets d'architectes doivent poser leurs candidatures et ainsi augmenter la note ? Compétences du SCIN : Conception et réalisation de travaux d'aménagement sur la voirie communale et entretien de ladite voirie (sources http://www.sc-ilenapoleon.fr/syndicat/competences.htm).

N'avons-nous vraiment pas d'autres priorités que des travaux aussi importants, et qui, à part le parking de co-voiturage, ne sont que pour la vue. Simplicité exigée !  

 

   

____________________________________
C o m m e n t a i r e s   -   Publication  n°  01AR44  du  24/06/2014



Saisir un nouveau commentaire

 

Il n'existe aucun commentaire validé.


Début de page

  Pour faire avancer la Terre... Rixheim et environs

Saisie d'un commentaire sur l'article '01AR44'   


 

   Date :  22/07/2017 à 06:35:58


E-mail : *  
Pseudo : *  

* Votre commentaire (Saisir ci-dessous)

La publication sur le site ne sera effectuée qu'après accord du modérateur. L'adresse mail ne sera pas publiée.
Le nombre de caractères maximum admis est : Pseudo (30), Mail (40), Commentaire (3000)
Code de calcul obligatoire en enregistrement
4+4+3+8 =
     *  
* Renseignements obligatoires

  Pour faire avancer la Terre... Rixheim et environs

Envoi de page à un ami (lien) depuis le site
Lien envoyé : http://jmm68170.free.fr/Article.php?Sujet=01AR44

 

    Date :  22/07/2017 à 06:35:58


Votre E-mail : *
Envoyer à : 
e-mail de votre ami(e)


*

* Votre message (Saisir ci-dessous)

Le nombre de caractères maximum admis est : Mails (40), Message (3000)
Code de calcul        
4+4+3+8 =
  * 
* Renseignements obligatoires