Ma publication :

Page d'accueil

 

 

(Les commentaires sont cloturés)        Envoyer cette page à un ami       

Le 30/12/2007     Publication n° : 03AR14

 

Certaines de mes réflexions un peu générales valent pour les autres listes, les idées des uns et des autres diffèrent peu (elles sont seulement émises dans des tracts à une période différente). J'ai déjà lu des idées similaires sur le sujet associatif par exemple. J'ai l'impression que personne n'ose réellement s'engager dans le vrai débat, de peur de ne pas 'récupérer' telle ou telle catégorie d'électeurs. Marketing oblige ? Les commerçants sont à l'honneur, sans doute parce qu'ils ont beaucoup de contacts avec le public.

Répondre à cet article

Les listes :

_____________________________________________
Agir pour Rixheim, lettre Quartier Ile Napoléon               				

Marie-Christine HUBER-BRAUN (MCHB)  nous propose de re dynamiser Ile Napoléon

L'hyper centre à Ile Napoléon, pourquoi pas, mais restons un peu sérieux, et pourquoi pas à Entremont, aux Romains ou ailleurs. A combien reviendrait un personnel permanent à la Rotonde, et dans quel but ? Je crois que nous n'aurons pas les moyens de tout ramener au niveau des quartiers, soyons objectifs, alors que signifient 'faciliter les déplacements' ? Faciliter l'installation des commerces, existe-t-il des difficultés ?
Je n'ai rien compris en ce qui concerne le contrôle de l'éclairage ? Comment pensez-vous sécuriser la circulation ? D'autres chicanes ?
Une antenne pour aider à la formation et à la recherche d'emploi ? Quelle formation et avec quels formateurs ? Dans quel domaine ? Je crois que cela ne s'improvise pas et demande des moyens importants et donc des coûts permanents.

Je crois que nous commençons à entrer dans le domaine de la surenchère ! J'aimerais tellement que ces nouveaux défis soient réalistes. 

Agir pour Rixheim, tract n° 5                				

Marie-Christine HUBER-BRAUN (MCHB)  Jumelages et fonctionnements associatifs

Je suis à peu près d'accord en ce qui concerne les jumelages.

Je suis très sensible au problème associatif. Je suis totalement hostile à l'impulsion que pourrait donner une municipalité et qui de toute façon irait dans son sens. Une main mise (non officielle) en quelque sorte, que nous connaissons aujourd'hui et pas seulement à Rixheim. Le risque et les enjeux sont importants. Par le jeu des subventions (ou d'autres avantages, repas, soirées etc...) les municipalités 'achètent' en quelque sorte les associations afin que celles-ci leur rendent des services. Ceci servira de publicité pour la municipalité (oui, nous avons bien déjà vu cela !!!). Je rappelle simplement qu'une association est un regroupement de personnes ayant un but commun, une activité commune dans le but de servir ses membres (nos concitoyens ou d'autres). Ici, il s'agirait aussi de servir la municipalité. On parle bien du rayonnement de la ville... dans ce tract.

L'indépendance associative est pour moi la liberté d'agir et de créer. La répartition égalitaire des subventions est le seul moyen de garantir cette indépendance afin de ne pas favoriser les uns par rapport aux autres et de subventionner à la tête du client (ou selon le degré de soumission du président ou d'autres dirigeants de l'association). Il y a déjà suffisamment de contrôle via les équipements qui bien souvent appartiennent à la ville. Je parle évidemment ici d'associations indépendantes (sportives, culturelles ou autres) ce qui n'empêche pas le fonctionnement des 'Offices Municipaux' tel que nous les connaissons, mais alors, sans aucun contrôle sur les autres associations.
Participe qui veut aux activités de la 'ville'... les membres des Offices Municipaux et les membres d'autres associations volontaires. Je pense que certains services tels que les crèches et les cantines scolaires devraient être directement gérées par la ville. Il s'agit de services à plein temps pour la plupart et il s'agit de faire la part des choses entre association et service rendu a la collectivité (n'est-ce pas là, le rôle d'une municipalité, le social). 

Ce n'est pas le point de vue de MCHB étant donné que ces 'Offices' prépareraient les dossiers de subventions. Ceci reviendrait à créer un pouvoir dans le pouvoir, mais qui serait à la tête de ces 'Offices' ?  Je crois savoir qu'il y a au moins 2 membres de droit du conseil municipal. De plus, c'est la municipalité qui prend la décision finale, aberrant !!! 
N'avez-vous jamais assisté à une assemblée générale d'association en présence de membres de la municipalité ? Cela devient un échange de courbettes, au détriment de la convivialité, les membres, souvent intimidés n'osent plus poser de questions. Il y a sûrement d'autres occasions pour démontrer l'intérêt que porte une municipalité pour le monde associatif (création d'équipements etc...).

J'ai déjà eu l'occasion de m'exprimer sur ces sujets et j'ai prévu dans ma charte de respect du citoyen (chapitres 3.6 et 3.7) une répartition des subventions en fonction du nombre de membres. La même règle pour tous empêche le favoritisme à ce niveau là. Bien entendu, on peut imaginer toute autre forme de répartition, mais elle devra forcément se faire par une méthode de calcul qui serait la même pour tout le monde. Alors, j'aimerais connaître les clés de répartition et les dotations exceptionnelles que MCHB nous annonce ? La porte à n'importe quoi vient d'être ouverte, l'exception...

En ce qui concerne les équipements, MCHB nous pose la question du prix et des délais. Je crois que c'est à elle de nous apporter des éléments de réponse et de faire un inventaire (même estimatif). Les manifestations 'collectives' devraient être exclusivement gérées par les 'Offices' avec le soutien logistique de la commune. Ceci n'empêche pas la participation d'autres associations ou à certains membres d'être à la fois inscrits dans un 'Office' et dans des associations. Quant à la mutualisation des moyens (on parle surtout de locaux), ceci provoquerait une expatriation de certaines de nos associations, ce qui n'est pas vraiment le but recherché.

Si toutefois je me trompe, n'hésitez pas à laisser un petit mot sur mon forum.     

_____________________________________________
Cap sur le Bons Sens, tract n° 8                				

Brigitte REIBEL (BR)  La sécurité

Circulation :
Un plan de circulation nous est proposé. Oui, mais les premiers concernés sont les riverains, la plupart des commerçants ne sont pas là 24h/24. La Zone 30 n'est-elle pas pour faire un peu comme tout le monde ? Les écoles ne sont concernées qu'à certaines heures. Pour les pistes cyclables, certaines n'existent que sur le papier, pour faire bien, mais dans la pratique pensez-vous qu'une piste cyclable puisse par exemple, s'affranchir d'un poteau en plein milieu de celle-ci ? Je pencherais plutôt pour des aménagements mieux pensés dans tous ces domaines, question de bon sens.

Je m'étonnerais toujours que des chicanes placées à certains endroits ne provoquent pas plus d'accidents et notamment sur des axes ou le danger n'existait pas à l'origine. J'ai déjà parlé de la rue de Habsheim récemment aménagée, des poids lourds et des cars s'y croisent avec beaucoup de difficultés. Prenons la Grand'Rue, les voitures sont obligées de serrer un maximum pour s'éviter tellement les voies sont étroites à certains points (je pense que là il y a danger). Il faudrait aussi réduire la circulation des poids lourds accentuée par un dépôt de carburant pour eux. Certains quittent l'autoroute pour venir s'approvisionner à Rixheim, insensé quand on pense au danger sur un plan circulatoire, mais aussi en terme de matières dangereuses qui transitent. 
Pour la visualisation de la vitesse, je ne suis pas sûr que ceux pour lesquels on a mis en place des chicanes et qui roulent trop vite, qu'ils feront très attention à ces panneaux de visualisations de la vitesse qui doivent par ailleurs coûter une petite fortune. Combien ?
Des études sérieuses remettent aussi en question la vitesse comme la cause principale des accidents et étudient le comportement naturel de l'automobiliste.

J'aurais aimé voir des propositions beaucoup plus concrètes, plus terre à terre, plus pratiques. Des réalités quoi !!!
        

Sécurité des bâtiments :
Certains bâtiments ne seraient pas dans les normes d'hygiène et de sécurité ? Pourquoi ne pas aller au bout du raisonnement et les nommer, ainsi tout le monde les connaîtra, c'est une question de transparence. Je pense qu'il s'agit de bâtiments publics et le fait d'en parler signifierait-il que des travaux urgents n'ont pas été réalisés par la municipalité actuelle ? 

Risques industriels :
Ces risques sont en principe pris en charge au niveau du département par la préfecture. Le problème de l'information est évidemment très important ! Oui je pense aussi que nous manquons d'informations en cas d'accident. Nous recevons régulièrement de belles revues qui malheureusement servent à d'autres fins. Je pense que l'effort à faire consiste à inciter les services ayant la charge de ces risques à informer la population. Malheureusement, chacun travaille dans son coin, au détriment du grand public. Certaines villes ont publié des informations sur leurs sites (Mulhouse par exemple), la préfecture publie des documents, comme par exemple "Que faire en cas d'accident à la centrale nucléaire de Fessenheim ?" Ces documents (internet) ne sont pas accessibles par tous, ni connus de tous. En fait j'aimerais que notre commune aille voir les pouvoirs publics afin qu'ils s'occupent de l'information, mais pas seulement à Rixheim... toute la population de la région est concernée.
Je crois que la gestion de ces risques dépasse le cadre de la commune, même si elle se doit de participer à certains exercices de simulation. La plupart des propositions faites existent, ailleurs. Encore des doublons ?

_____________________________________________

Rixheim et Vous : Quel avenir à Rixheim ? (document diffusé par mail et prochain bulletin municipal)

M. Luc Nueffer (pas, ou pas encore candidat) nous pose des questions intéressantes, tout en soulignant que l'intérêt public serait de ne pas reconduire M. Hanser. Je suis tout à fait de son avis sur ce dernier point et je ne peux que déplorer le fait que certains élus de la municipalité sortante, opportunistes, cherchent un autre 'travail' ailleurs. Le fait qu'ils puissent être intégrés dans un autre groupe n'est pas une bonne publicité pour ces listes. Cela ne fait pas bien sérieux malgré tous les arguments qu'ils pourraient nous apporter. J'espère aussi qu'aucune liste actuelle n'envisage une fusion avec une autre liste après le premier tour de scrutin et de surcroît avec la municipalité sortante. Je pense que ce serait là un irrespect profond pour l'électeur. Je ne me prononcerais pas sur le choix qu'effectuera M. Nueffer de constituer une liste ou non.

 

   

____________________________________
C o m m e n t a i r e s   -   Publication  n°  03AR14  du  30/12/2007



Les commentaires ne peuvent plus être saisis sur ce sujet



 

Il n'existe aucun commentaire validé.


Début de page

  Pour faire avancer la Terre... Rixheim et environs

Saisie d'un commentaire sur l'article '03AR14'   


 

   Date :  24/11/2017 à 13:44:15


E-mail : *  
Pseudo : *  

* Votre commentaire (Saisir ci-dessous)

La publication sur le site ne sera effectuée qu'après accord du modérateur. L'adresse mail ne sera pas publiée.
Le nombre de caractères maximum admis est : Pseudo (30), Mail (40), Commentaire (3000)
Code de calcul obligatoire en enregistrement
5+7+6+0 =
     *  
* Renseignements obligatoires

  Pour faire avancer la Terre... Rixheim et environs

Envoi de page à un ami (lien) depuis le site
Lien envoyé : http://jmm68170.free.fr/Article.php?Sujet=03AR14

 

    Date :  24/11/2017 à 13:44:15


Votre E-mail : *
Envoyer à : 
e-mail de votre ami(e)


*

* Votre message (Saisir ci-dessous)

Le nombre de caractères maximum admis est : Mails (40), Message (3000)
Code de calcul        
5+7+6+0 =
  * 
* Renseignements obligatoires