Ma publication :

Page d'accueil

 

 

(Les commentaires sont cloturés)        Envoyer cette page à un ami       

Le 28/09/2008     Publication n° : 01AR17

 

Ce texte fait suite à mon entretien avec notre nouveau Maire M. Olivier BECHT. Cet entretien s'est déroulé le 2 juillet 2008 à la mairie. 

Répondre à cet article

 _____________________________________________

Résumé et suites de l'entretien que m'a accordé M. Olivier BECHT, nouveau maire de Rixheim.                

Cet entretien fut cordial et convivial, il s'est déroulé sous la forme d'un dialogue qui permettait de parler ouvertement, même si certains points devaient logiquement être discutés. M. Le Maire venait déjà de vivre quatre mois particulièrement difficiles, d'une part à cause de l'organisation municipale à mettre en place et de la reprise de l'existant, tout en répondant aux problèmes posés par le quotidien. Il fut bien sûr question d'abord des différents sujets qui avaient fait l'objet de la campagne électorale et des engagements pris avec la population. Je n'ai pas été en accord complet avec toutes les propositions de campagne, mais M. Olivier BECHT a été élu sur ce programme et je respecte les choix démocratiques des rixheimois. M. BECHT s'est donné la peine de justifier certaines actions ou orientations déjà prises ou en cours pendant ses 4 premiers mois à la mairie. Je suppose qu'il fera part prochainement, aux habitants, de tous ces points. Je ne vais donc pas m'étendre sur ceux-ci.

Vint ensuite tout naturellement dans la discussion le sujet de "La charte de respect du citoyen de Rixheim", charte qui a été acceptée et signée le 16/09/2007 par M. Olivier BECHT lors de la campagne des dernières élections municipales. Je vais reprendre les différentes rubriques évoquées dans cette charte et leur état d'avancement. Certaines de ces rubriques sont évènementielles et ne nécessitent donc pas une action immédiate.
Evidemment beaucoup de choses restent à faire et tout ne saurait être fait en 6 mois. Cependant la réalisation de certains points ne demandent pas un effort important, il s'agit surtout de décisionnel. Je n'ai pas été particulièrement actif depuis les élections du 9 mars 2008, je savais qu'il y avait beaucoup de travail et je n'ai donc pas voulu en rajouter.

Je pense que le moment est venu de la mettre en application active, c'est à dire qu'elle devienne officielle, autant que le mandat qui vient de commencer. J'ai été suffisamment précis lors de sa rédaction pour permettre sa mise en oeuvre (les points litigieux ou qui posent problème juridique peuvent être rectifiés et rediscutés).

Devraient pouvoir être mis en application dès la rentrée :

Le compte rendu détaillé complet des réunions du conseil municipal diffusé sur le site Internet en même temps que l'affichage en mairie (dès que le nouveau site sera opérationnel).

L'annonce des dates des manifestations officielles ou non sur le nouveau site Internet, sous la rubrique "évènements", dans les délais prévus.

La revue municipale a déjà fait l'objet de mesures draconiennes d'économie, de restriction publicitaire et d'objectivité.

La charte devrait pouvoir être publiée dans le prochain numéro (ou au plus tard le suivant). Il était prévu qu'elle le serait dans le premier numéro. 

Pour l'automne, ou avant la fin de l'année :

Mise en place de la commission de citoyen : M. Le Maire propose d'étendre, et le nombre de participants, et les moyens d'actions qui seraient beaucoup plus vastes sur des contrôles de la gestion et les possibilités de demander des justificatifs papiers/comptes. Les autres points de la charte sur ce sujet seront conservés.
Bien entendu il faudra faire une réunion de travail pour entrer davantage dans les détails, le nombre de participants ne devra pas dépasser 5 car au-delà la discussion devient impossible. Pour les "pouvoirs" plus étendus, il faudra les définir effectivement, avant la recherche de candidats membres de la commission. Celle-ci doit rester totalement indépendante, elle n'a rien à voir avec une organisation de commission municipale classique.

Des points déjà concrets, d'autres à approfondir :

La diminution des dépenses de prestige a bien été entamée dès le début du mandat. Il me semble cependant que nous ne sommes pas tout à fait d'accord sur la cérémonie des voeux du maire (qui pourrait d'ailleurs complètement disparaître, elle ne se fait pas dans toutes les communes). Les voeux pourraient être faits dans la revue municipale. Cette cérémonie doit appartenir à la population et non pas aux personnalités politiques. Il s'agit bien de l'argent du contribuable. Alors, si on veut les maintenir, c'est pour la population, il s'agit de voeux, pas d'une soirée propagande et restauration de luxe. Je crois que la classe politique de tout niveau doit comprendre que le pouvoir d'achat a baissé... alors il ne saurait être amputé davantage par des dépenses dont on peut se passer facilement et qui ne servent pas à la population. J'attends donc de voir le sens que prendra cette cérémonie si elle est maintenue à Rixheim. Si elle reste publique, il est facile de demander aux habitants de renvoyer un talon en mairie pour les prévisions et l'organisation. J'imagine M. Le Président du Conseil Général (ou d'autres personnalités par exemple) faire le tour de toutes les communes du Haut-Rhin pour assister aux voeux des maires. Le nombre de soirées de janvier n'y suffirait pas.
Il en est évidemment de même pour les autres repas (entrepreneurs, associations) qui ont eu lieu pendant le mandat précédent et qui ne devraient plus être reconduis.

La publication des factures, tel que prévu dans la charte nécessite en effet, et là je suis entièrement d'accord avec M. Olivier Becht, des explications détaillées, faute de quoi les citoyens vont se poser d'énormes questions et ceci serait plutôt négatif. Il faut en effet pouvoir justifier avec un descriptif relativement clair de la nature de la dépense effectuée, de sorte qu'il n'y ait aucune confusion chez le lecteur. Un libellé comptable ne suffirait pas, court par définition. Il y a donc lieu de pouvoir insérer au niveau de chaque facture listée un descriptif plus détaillé et visible lors de la publication sur Internet. Ce descriptif ne figure sans doute pas dans les fichiers comptables, il faut donc pouvoir le saisir en annexe et le rapprocher avant publication sur le site. Je pense qu'une telle opération est réalisable avec un tableau "Excel" à l'aide d'un programme. Ce même tableau pourrait ensuite être transformé en fichier Adobe Reader (.pdf) et publié sur le site (il y a sans doute d'autres solutions informatiques).

En ce qui concerne les subventions aux associations, il y a lieu de réfléchir très sérieusement. En effet il ne saurait être question de continuer à distribuer les subventions sur des éléments purement subjectifs (il faut éviter les leviers du pouvoir). Dans ma charte, j'ai proposé une répartition selon le nombre de membres de chaque association (même règle pour tous). Certaines associations participent très activement à des manifestations et ce temps doit effectivement bénéficier d'un traitement différent. Je propose simplement que ce "travail" soit rémunéré par un système de "facturation" à la commune, pour les participations aux manifestations publiques (Ecole de Musique etc...). Je pense aussi que ces manifestations publiques doivent être réduites au maximum. Il faut en effet déléguer les manifestations non obligatoires aux associations municipales et laisser à celles-ci toute latitude pour organiser. Elles doivent être indépendantes du "pouvoir" municipal, tout en ayant comme objectif de créer des manifestations pour tous. 
Par ailleurs le système de subvention actuel doit être revu à la baisse, une association doit pouvoir exister d'elle-même et notamment par les cotisations qu'elle encaisse.
La municipalité doit, de son côté assurer un certain équilibre au niveau des équipements qu'elle devrait fournir et mettre à disposition, mais aussi entretenir. A ce niveau, elle dispose encore de suffisamment de "pouvoir" pour faire pencher la balance en faveur de tel ou tel équipement. Le but doit être de satisfaire un maximum d'équipements en "sports, culture et loisirs" ouverts à tous. Une partie des sommes non allouées aux subventions servira à financer de nouveaux équipements. Bien sûr ceux-ci ne peuvent être mis à la disposition des associations que si elles sont suffisamment "responsables" et "démocratiques", et il est du ressort de la municipalité de le vérifier, de le signaler et de faire en sorte que les litiges éventuels soient réglés par l'association elle-même si cette dernière veut continuer à percevoir des subventions et avoir des équipements corrects.

Je reste donc très attentif, aux différentes options prises, même si à priori certaines choses prennent la bonne direction. Il est souvent difficile, quand on est en charge de responsabilités de mesurer tous les effets de certaines décisions. Je serais bien là, en cas de besoin pour rappeler les limites et les enjeux.

En fait, tous les points de la charte devront être pointés pour vérifier ce qui reste à réaliser concrètement, mais surtout, il faudra penser à son existence tout au long des étapes du mandat, quand les évènements le nécessiteront.

 _____________________________________________

Conseil municipal du 25/09/2008 :  (voir aussi dans Photos / Presse l'article paru dans l'Alsace)

Il a fortement été question de démocratie lors de la réunion du conseil municipal du jeudi 25 septembre 2008. A notamment été débattu, parmi d'autres sujets tels que le conseil des anciens, de la mise en place d'une commission du citoyen. Ce point fait partie des engagements pris par l'équipe municipale lors de la campagne électorale des municipales 2008. Bien entendu cette équipe a confirmé son engagement ainsi qu'une partie de l'opposition. J'attends de voir les modalités exactes de mise en place de cette commission, mais je pense que nous allons dans la bonne direction.

Je me dois cependant de signaler une prise de parole sans grande importance mais simplement pour ne pas mettre toute l'opposition dans le même panier. Le groupe 'Agir pour Rixheim' a cru bon de rappeler que cette charte émane d'un seul citoyen, sans toutefois essayer de comprendre que d'autres y ont adhéré ou se reconnaissent dans celle-ci et que dans la finalité il s'agissait surtout de mettre en oeuvre la démocratie et de mettre les élus devant leurs responsabilités (il s'agissait aussi d'engagements). Un citoyen ne pourrait pas faire de lui-même, des propositions concrètes et demander leur mise en oeuvre ? Seules les propositions des candidats seraient légitimes ? En d'autres termes les élus de 'Agir pour Rixheim' ont sans doute oublié qu'ils ont été élus et qu'à ce titre ils représentent le peuple (même s'ils sont très minoritaires). Ainsi, les propositions, remarques ou observations venant du citoyen ne seraient pas 'recevables' car les élus ce sont eux, et seuls les élus décident. Je suis évidemment en accord avec ce principe en signalant simplement que les décisions doivent aller dans le sens du citoyen et non pas en fonction des humeurs ou de la position 'sociale' qu'ils occupent en tant qu'élus.

J'en profite pour signaler aussi à Madame Huber-Braun, chef de file de ce groupe, qu'il n'y a dans la création de cette commission aucun renvoi d'ascenseur, car cette commission n'a aucun pouvoir réel d'une part, elle a seulement la parole et des moyens de contrôle, et d'autre part, je n'en ferais pas forcément partie (les candidats seront sélectionnés par tirage au sort). Lors des élections municipales 2008, je n'ai soutenu personne, si ce n'est la 'démocratie et la transparence', j'ai par ailleurs donné mon avis sur certains procédés, ça oui !  Merci de relire mes articles Madame. Le simple fait de signaler que je ne suis pas représentatif tend à démontrer que ce groupe n'est pas à l'écoute du citoyen (quelles sont les conditions pour qu'un citoyen puisse être entendu ?)

Je propose à ce groupe la lecture d'un blog, à lire sans tenir compte des clivages politiques :

http://joelmekhantar.centerblog.net/5203356-DU-NON-DES-PEUPLES-A-LA-DEMOCRATIE-CITOYENNE

Bien entendu celui-ci n'est pas le seul et je résumerais en citant ce que j'ai trouvé dernièrement sur un autre blog et dont malheureusement je n'ai pas retrouvé l'adresse, " l'élu appartient au peuple et non pas le peuple aux élus "

 

Augmentations des contributions pour le SITRAM de Mulhouse (Syndicat Intercommunal des Transports de l'Agglomération Mulhousienne) :
Cette contribution passerait pour Rixheim de l'ordre de 60 000 à 500 000 € environ en 1 an.

Le SITRAM de Mulhouse est en crise, il manque 3,3 millions d'euros pour cette année et 7,3 millions d'euros l'année prochaine... Comme sans doute beaucoup de monde je n'ai pas encore bien compris comment on peut arriver à avoir un déficit aussi important sans avoir eu des alertes préalables (budgets, prévisions, suivis). Il semblerait qu'une fois de plus les collectivités locales peuvent vivre avec l'argent qu'ils n'ont pas. J'ai retrouvé une plaquette des élus SITRAM et de leurs délégations au 31/12/2007. Je reprends le document (page 2) au cas ou le lien viendrait à disparaître. Il y a visiblement beaucoup de personnalités politiques locales, régionales voire nationales dans cette administration. Celles-ci n'ont vraisemblablement n'ont pas joué leur rôle et elles ont cru devoir attendre la fin des élections pour signaler le problème. Personne n'a rien vu venir... C'est grave !
Avons-nous affaire à un organisme trop complexe à gérer ? Les responsabilités sont-elles tellement diluées qu'il n'y a plus de responsables ? Ces personnalités ont-elles une capacité réelle de gestion ? Nos élus ne siègent-ils pas dans trop de commissions et d'organismes et de manière un peu désinvolte ? La politique ne doit pas être seulement des beaux discours et des promesses !  
Imaginez une entreprise composée d'autant de membres et gérée de manière aussi légère.

Evidemment cela ne règlera pas le problème, mais il faut quand même des responsables... ne serait-ce que pour remettre à plat le système et le corriger. Le citoyen a le droit de savoir. J'ai trouvé dans un forum la phrase suivante qui résume bien ce que je pense aussi, "Mulhouse, Camsa, Intercommunalité, Sitram, arrêtez messieurs nos élus, de nous faire part aussi souvent de vos actions, de vos écrits, de vos ambitions pour notre avenir..."

 

   

____________________________________
C o m m e n t a i r e s   -   Publication  n°  01AR17  du  28/09/2008



Les commentaires ne peuvent plus être saisis sur ce sujet



 

Il n'existe aucun commentaire validé.


Début de page

  Pour faire avancer la Terre... Rixheim et environs

Saisie d'un commentaire sur l'article '01AR17'   


 

   Date :  26/05/2017 à 11:33:48


E-mail : *  
Pseudo : *  

* Votre commentaire (Saisir ci-dessous)

La publication sur le site ne sera effectuée qu'après accord du modérateur. L'adresse mail ne sera pas publiée.
Le nombre de caractères maximum admis est : Pseudo (30), Mail (40), Commentaire (3000)
Code de calcul obligatoire en enregistrement
0+8+0+3 =
     *  
* Renseignements obligatoires

  Pour faire avancer la Terre... Rixheim et environs

Envoi de page à un ami (lien) depuis le site
Lien envoyé : http://jmm68170.free.fr/Article.php?Sujet=01AR17

 

    Date :  26/05/2017 à 11:33:48


Votre E-mail : *
Envoyer à : 
e-mail de votre ami(e)


*

* Votre message (Saisir ci-dessous)

Le nombre de caractères maximum admis est : Mails (40), Message (3000)
Code de calcul        
0+8+0+3 =
  * 
* Renseignements obligatoires